Des histoires d’animaux à découvrir…

Cette période de vacances estivales est propice à la lecture.

Voici quelques ouvrages que je vous recommande pour passer de bons moments de détente en compagnie de nos amis à quatre pattes.

Pour les amateurs de chats

Féline de Bu Hui-ryeong

 

Voici un chat errant qui doit surmonter les difficultés de la vie après la disparition de sa mère.

Voici une adolescente un peu sauvage qui vit seule avec sa grand-mère et fuit le contact avec les autres, de peur d’être blessée.

Tous deux se rencontrent dans un parc, et aussitôt, le chat croit reconnaître en elle un de ces êtres de légende qui comprennent le langage des chats. C’est sûr, ils sont faits l’un pour l’autre.

Une belle histoire d’amitié entre un jeune chat vagabond et une adolescente, qui apprennent ensemble à affronter la vie, leurs peurs et leur solitude.

A pas de velours de Denis O’Connor

Le soir où l’auteur sauve un chaton d’à peine deux semaines d’une mort certaine au beau milieu d’une tempête de neige, il ignore que cette créature va changer sa vie à jamais. Alors qu’il semblait n’y avoir aucun espoir, le rescapé survit miraculeusement pour devenir un grand et beau chat. Baptisé Toby Jug, du nom anglais qu’on donne aux chopes et aux pichets de verre ou de barbotine représentant un visage, il nouera avec son sauveur des liens d’une force incroyable et une extraordinaire complicité avec pour toile de fond la splendeur de la campagne Northumberland.

Dewey de Vicky Myron

Par un matin d’hiver, l’écrivain attiré par des cris déchirants, découvre un chaton frigorifié dans la boîte aux lettres de la bibliothèque où elle travaille. Après l’avoir réchauffé, Vicky et ses collègues, conquis, décident de l’adopter.

Dewey deviendra vite la mascotte de la bibliothèque et l’emblème de la ville de Spencer.

Pendant 19 ans, Dewey grand amateur de cheeseburgers, d’ailes de poulet et fan de télévision, va révolutionner cette petite ville. Il va apprendre à sourire aux enfants handicapés, attendrir les hommes d’affaires… et devenir le chouchou des médias, au point que les télés du monde entier viendront le filmer. L’auteure, la bibliothécaire qui a partagé sa vie, nous raconte l’aventure extraordinaire de ce chat hors du commun dans une Amérique rurale touchée par la crise.

Pour les amateurs de chiens

Un chien de saison de Maurice Denuzière

Ce ne fut pas Néron, le boxer qui eut, cet été là, une vie de chien mais son maître par intérim. Félix, un paisible célibataire dont le métier est de déchiffrer les inscriptions antiques, a accepté de garder le chien de son ami mais il ne se doutait pas que cela bouleverserait sa vie.

Néron est une brute tendre qui aime dormir, rêvasser et, par-dessus tout, jouer : il mordille les tuyaux de machine à laver et provoque des inondations, arrache les papiers de la voiture des mains d’un gendarme et avale la vignette, déterre dans un champ de fouilles le tibia d’un Romain mort il y a deux mille ans et le transporte dans sa gueule comme un vulgaire os.

Pour résumer, Néron fait beaucoup de bêtises qui provoquent l’hilarité générale. Mais il sait aussi être un compagnon merveilleux pour Félix : il comble sa solitude et l’entraîne vers de nouvelles amitiés.

Et pour tous ceux que Daktari a fait rêver

Allô docteur mon puma a avalé une pelote de ficelle ! de David Taylor

Les souvenirs extraordinaires d’un vétérinaire des zoos.

Que faites-vous quand …

  • Votre puma a avalé une pelote de ficelle ?
  • Un python vous entraîne irrésistiblement dans les bras de sa maîtresse, une strip-teaseuse ?
  • Douze girafes sont en train de mourir, à deux mille cinq cents kilomètres de chez vous, d’un excès de pêches pourries ?
  • Un inoffensif dugong est retenu prisonnier par un Indonésien persuadé que ses larmes sont un puissant aphrodisiaque.

Ce sont tous ces problèmes et bien d’autres encore qu’a dû affronter David Taylor à ses débuts, en soignant les animaux exotiques.

Il lui a fallu vaincre le scepticisme des vieux gardiens de zoo ou de réserve, l’impossibilité d’approcher les bêtes dangereuses et l’absence d’intérêt porté par ses confrères aux espèces sauvages. Ce n’est qu’au bout de 10 ans de pratique – la période couverte par ce livre – qu’il a commencé à récolter le fruit de ses efforts.

Sa détermination à soigner les animaux sauvages n’a jamais faibli : la voie qu’il s’est choisie, l’a conduit dans des lieux fascinants et l’a mené à rencontrer des hommes eux-mêmes des plus exotiques. Les passionnantes années de formation nous sont livrées ici dans une série d’aventures où se mêlent humour et tendresse.

Ici s’achèvent les suggestions du Dr CARRERE

Bonnes vacances et bonne lecture !