Covid-19

Covid-19 : la Chine interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages.

La Chine a interdit, depuis le 24 février 2020, « complètement » et immédiatement, le commerce et la consommation d’animaux sauvages, une pratique suspectée dans la propagation du Covid-19 dont la source exacte n’a cependant toujours pas été identifiée.

Les autorités sanitaires chinoises incriminent les espèces sauvages qui étaient illégalement vendues vivantes sur le marché de Wuhan, berceau de la pandémie.

Le comité permanent du Parlement chinois a donc approuvé une proposition de loi visant à empêcher « la mauvaise habitude de trop consommer des animaux sauvages et protéger efficacement la santé et la vie de la population », a rapporté la télévision d’Etat chinoise.

Le commerce d’animaux sauvages avait également été interdit lors de la crise du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2002-2003, mais il avait rapidement repris.

Il s’agirait, cette fois, d’élargir la loi chinoise actuelle sur la protection des animaux sauvages, qui ne s’applique pas à des espèces telles que la chauve-souris.

Cette loi aura-t-elle une pérennité et une application plus respectueuse que la précédente ?…

Sources : La Dépêche Vétérinaire – supplément ASV n° 158

Cet article a été sélectionné pour vous par la Clinique La Renardière