C’est l’été : vive les vacances ! Mais…

Attention au coup de chaleur

La hausse des températures en été expose nos animaux de compagnie à un grave danger : le coup de chaleur (pour la symptomatologie voir l’article sur notre site “Dangers estivaux”).

Les chiens comme les chats et les lapins sont très sensibles à la chaleur qui peut leurs être fatale car ils sont dépourvus de glandes sudoripares. Ils essaient de se rafraîchir en haletant mais si l’air est chaud, ce n’est pas possible.

  • En voiture

Ne les laisser jamais seuls dans la voiture même pendant une courte durée, même les fenêtres ouvertes, même équipée d’un pare-soleil, même si le véhicule est stationné à l’ombre : la voiture se transforme vite en « Cocotte- minute » et le coup de chaleur peut devenir rapidement fatal.

Pendant le trajet il est indispensable de réhydrater l’animal.

Dendé en voyage

  • A la plage

Si vous avez l’intention de lézarder à la plage en plein soleil, votre chien lui cherchera plutôt un endroit où se coucher à l’ombre. Pour éviter le coup de chaleur, munissez-vous d’un parasol et donnez-lui une gamelle d’eau fraîche.

Si les températures sont caniculaires, je vous conseille de laisser votre animal dans un lieu frais (idéalement une pièce carrelée à l’ombre ou climatisée surtout s’il est âgé ou s’il appartient à une race brachycéphale très sensible à la chaleur comme le boxer, le carlin, le bulldog anglais, le bouledogue français…)

Conseils complémentaires 

Le sable chaud peut brûler les pattes de votre chien : l’application d’un baume protecteur s’avère intéressant.

La plupart des chiens adorent se baigner. Veillez à ce qu’ils ne boivent pas l’eau salée qui va entraîner des maux d’estomac ou une importante déshydratation. Laissez les profiter de la baignade mais faîtes attention à ce qu’ils ne s’éloignent pas trop (les courants sont parfois puissants) et surtout que leurs efforts restent proportionnels à leur âge et à leur taille.

 N’oubliez pas de les rincer à l’eau douce car l’eau de mer peut provoquer des démangeaisons et irriter la peau.

Les chiens sont très curieux, les oursins et les méduses présentent donc un vrai danger pour eux. Une patte posée sur un oursin est un supplice (il faut retirer les épines avec une pince à épiler et désinfecter les plaies). Le contact avec les méduses peut être très urticant et allergisant. Une collerette sera nécessaire pour empêcher le léchage compulsif qui aggravera les lésions.

Attention aux piscines

Si votre chien adore l’eau, il n’hésitera surement pas à plonger avec vous. Les piscines sont rarement équipées d’escaliers : il pourrait donc avoir des difficultés à en sortir et une noyade n’est pas exclue.

Attention au barbecue

Il est apprécié durant l’été mais peut présenter un risque de brûlure aussi bien pour les chiens que pour les chats si un charbon incandescent s’échappe. Attention la distribution « pour le plaisir » ou le vol inopiné de saucisses merguez ou chipolata favorisent l’apparition de gastro-entérites vous conduisant généralement chez le vétérinaire.

Attention aux balades dans la campagne ou la forêt

  • On trouve partout la folle-avoine, une graminée dangereuse. Quand la plante sèche, l’épillet se détache : dès lors, il peut s’accrocher dans les poils et même pénétrer dans la peau surtout au niveau des espaces interdigités ou dans tous les orifices (oreilles, narines, yeux, organes génitaux). Ce corps étranger peut causer de gros dégâts et nécessiter parfois une petite ou une lourde intervention chirurgicale.

 

  • Autre danger pour les chiens et les chats : les chenilles processionnaires qui se déplacent en groupe et par conséquent attirent l’attention de nos animaux qui n’hésitent pas à les renifler, voire même à essayer de les manger. En raison leurs poils urticants et dispersables, elles peuvent provoquer de graves brûlures de la langue et des babines évoluant parfois jusqu’à des nécroses sévères. Il faut consulter de toute urgence car ce sont des causes fréquentes de mort accidentelle.

Attention aux piqûres d’insectes et d’acariens

  • Les puces et les tiques : il faut protéger votre animal contre ces parasites externes à l’origine de pathologies incommodantes (dermite allergique aux piqûres de puces) ou graves (piroplasmose, maladie de Lyme…) à l’aide de pipette, de collier ou de comprimé.

 

  • Les moustiques : comme pour nous, ils provoquent des démangeaisons et certains d’entre eux sont des vecteurs de maladie comme la leishmaniose ou la dirofilariose. Des traitements préventifs existent également.

  • Les abeilles et les guêpes : elles sont partout et peuvent être très dangereuses. Il faut très vite retirer l’aiguillon et si l’œdème est trop important (œdème de Quincke), il est nécessaire de se rendre rapidement chez le vétérinaire. Nos animaux domestiques ne sont pas non plus épargnés par le choc anaphylactique.

DERNIERS CONSEILS 

L’évasion avec votre animal ne s’improvise pas.

Les campings sont favorables à 75% à la présence d’animaux : toutes les centrales de réservation proposent une sélection de sites avec la possibilité de filtrer ceux qui les acceptent. Je vous recommande néanmoins de contacter le camping choisi pour connaître la réglementation en vigueur (vaccination, identification, chiens de catégorie 1 et 2…) et pour savoir si la présence de votre animal engendrera un supplément financier.

Les résidences de vacances sont une alternative mais toutes n’acceptent pas les chiens et les chats. Vous devrez vous renseigner car, au sein d’un même groupe, les règles peuvent varier d’une résidence à l’autre. 

L’hébergement en hôtel est également possible mais un échange téléphonique préalable est fortement recommandé pour confirmer les indications fournies sur les sites de réservation.

http://emmenetonchien.com référence 300 établissements prêts à recevoir nos compagnons à 4 pattes. Ils sont classés de 1 à 4 truffes en fonction de la qualité de l’accueil.

La location de camping-cars et de vans aménagés séduit de plus en plus de vacanciers depuis l’apparition de la Covid-19. D’après les données du site de location entre particuliers https://www.yescapa.fr, 55% des propriétaires acceptent les animaux. Il est prudent de tester votre chien sur un weekend.

Pour les stationnements, il est préférable de privilégier les campings ou les zones réservées, en vérifiant que les animaux sont acceptés. Des plateformes comme https://www.homecamper.fr/ ou https://www.campingcardhotes.fr/ réservent des emplacements chez des particuliers ou à la ferme où les chiens sont souvent les bienvenus.

Une manière plus insolite de voyager avec son compagnon est la location d’un bateau sans permis : l’importance du réseau navigable français permet de découvrir une multitude de régions. Il semble que les principaux loueurs de bateaux acceptent facilement non seulement les chiens mais aussi les chats, les lapins, les cochons d’Inde… Prévoir un gilet de sauvetage pour les chiots, les chiens âgés ou ceux mal à l’aise sur l’eau.

Et maintenant vous êtes prêt pour les activités avec votre chien 

  • La randonnée ou trekking : vous devez vous assurer que votre chien en a les capacités physiques comme vous. Certaines races sont moins prédisposées que d’autres. Rappelez-vous que si vous marchez 10 kilomètres, votre animal parcourt quasiment le double avec ses nombreux allers-retours. Prévoyez de l’eau, un petit en-cas, un harnais préférable au collier s’il ne marche pas en laisse.

  • La rencontre avec d’autres espèces animales au gré des balades, si elle n’est pas habituelle, peut s’avérer parfois houleuse : vaches, chevaux, ânes, moutons, chèvres et plus encore faune sauvage. Attention en période d’élevage des jeunes, le stress peut pousser des parents à abandonner leur progéniture. En conséquence, les chiens sont interdits dans les 11 parcs nationaux et les 350 réserves naturelles du territoire français (ce qui représente 2% de sa superficie). Les offices du tourisme de vos lieux de vacances seront ravis de vous communiquer les plans de randonnées accessibles aux chiens.

  • Restez vigilant car en montagne, les troupeaux de moutons ou de chèvres sont parfois gardés par un berger et ses patous. Ce sont de grands chiens crème à poil long qui protègent des loups avec beaucoup de zèle. Tout étranger à deux ou quatre pattes est considéré comme dangereux : je vous conseille de tenir votre chien attaché et de faire un large détour pour éviter la confrontation.

  • La plage et le cani-paddle si votre chien n’a pas peur et si la plage autorise les chiens. Malheureusement, un grand nombre d’entre elles sont interdites ou imposent de conditions très restrictives. Consulter les listes.

  • Les bateaux.

Vous trouverez ci-joint plusieurs sites qui répertorient des activités, des restaurants et des hébergements où votre animal sera bien accueilli :

https://emmenetonchien.com/

https://www.tourisme-avec-mon-chien.com/

https://www.club-oscar.fr

https://www.trophees-pet-friendly.com/                                    

 http://www.animaux-sur-la-plage.com                                

Le guide Vacances avec ou sans mon animal aux éditions Petit futé peut vous donner également des conseils et des adresses utiles pour vous loger, faire des visites avec votre animal ou le faire garder.

A présent vous savez presque tout, alors mer, montagne ou campagne, profitez bien de vos vacances avec vos animaux !

  Sources : 

  • 30 millions d’amis n°396 juin 2021   
  • Laetitia BARLERIN – La Dépêche Vétérinaire n° 120 de juin 2016 
  • Télé Z n° 1863 du 26 mai au 1er juin 2018 – Dr Céline Lacourt
Cet article a été  rédigé par le Dr CARRERE