La couleur du chat peut être déterminante

Une étude mexicaine fait un rapprochement entre la couleur de la robe d’un chat et son caractère.

Selon cette étude réalisée auprès de 211 propriétaires, ceux-ci décrivent les traits de personnalité de leur animal de compagnie en fonction de la couleur de leur pelage : actif, distant, audacieux, calme, amical, intolérant, timide, têtu, tolérant et capable d’apprentissage.

La plupart des propriétaires perçoivent leur animal comme étant audacieux et amical mais les chats gris obtiennent le score le plus élevé pour être timides, distants et intolérants et les chats roux pour être amicaux, calmes et aptes à apprendre.

Ugo

Les chats tigrés sont déclarés être plus audacieux et actifs, les tricolores plus têtus et les bicolores plus tolérants.

On constate qu’une interaction chat-propriétaire plus intense est liée à une personnalité active et amicale de l’animal et à un score de timidité plus faible.

De même une proximité émotionnelle renforcée est associée à une personnalité active, audacieuse et amicale du chat.

Sources : L’Essentiel n° 643 du 12 au 18 mai 2022

Teresa Gonzalez-Ramirez, Monica « Cat Coat Color, Personality Traits and the Cat-Owner Relationship Scale: A Study with Cat Owners in Mexico », Animals 2022, 12(8), 1030; https://doi.org/10.3390/ani12081030

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE

 

Et si le tabagisme passif était également dangereux pour votre chat ?

Une étude américaine, parue dans l’American Journal of Epidemiology en 2002 a conclu que le tabagisme passif multipliait par 2,4 le risque d’apparition chez le chat d’un cancer du système lymphatique ou lymphome.

Cette étude a été menée dans un centre hospitalier vétérinaire du Massachussetts auprès de 80 chats atteints de ce type de cancer et de 114 chats indemnes de la maladie.

Non seulement, l’animal respire les fumées des cigarettes ou des cigares mais en plus il ingère lors de sa toilette les poussières de tabac venues se déposer sur sa fourrure. Ce phénomène augmente l’exposition aux substances cancérigènes.

Si le petit félin reste dans cet environnement pendant plus de cinq ans, le risque est multiplié par 3,2.

N’oublions pas non plus que certains chats sont asthmatiques et que les fumées du tabac peuvent déclencher une crise fatale.

 (cf l’article «Oui, mon chat aussi a du flair !» 

 Sources : 30 Millions d’Amis – avril 2022 – p.62

Cet article a été sélectionné et rédigé par le Dr CARRERE