L’hibernation au sens large et ses variantes

« L’hiver est sorti de sa tombe,

Son linceul blanchit le vallon ;

Le dernier feuillage qui tombe

Est balayé par l’aquilon.

La linotte a fui l’aubépine,

Le merle n’a plus un rameau ;

Le moineau va crier famine

Devant la vitre du hameau.

Le givre que sème la bise

Argente les bords du chemin ;

A l’horizon la nue est grise :

C’est la neige pour demain. »

Pour les amateurs de littérature, voici un extrait du poème Le Premier Givre d’Arsène Houssaye qui résume parfaitement les difficultés que rencontrent de nombreux animaux sauvages en cette période sous nos latitudes. A chacun sa méthode pour faire face à des situations complexes pour trouver le gîte et le couvert.