Vermifugation des chiens au retour des vacances

Des experts parasitologues recommandent la vermifugation des chiens au retour des vacances

S’ils sont allés en vacances dans une région à risque d’exposition aux échinocoques, les propriétaires de chien sont invités à vermifuger leur animal avec un médicament actif contre ces parasites, dès leur retour.

Cette recommandation de l’ESCCAP, association d’experts en parasitologie vétérinaire, est rappelée dans une publication postée sur sa page Facebook.

Qui sont les parasites échinocoques et pourquoi est-il préférable de vermifuger mon chien au retour des vacances ?

En fonction de l’endroit où vous vous êtes rendu avec votre animal, celui-ci a pu être contaminé par un ver parasite appelé échinocoque. Si c’est le cas, votre compagnon à quatre pattes représente un risque pour votre propre santé et celle de votre famille.

Les échinocoques sont des vers plats dont l’adulte est un parasite des renards ou des chiens, et, plus rarement, des chats. Les échinocoques ne sont pas bien dangereux pour nos animaux de compagnie, mais leur forme larvaire peut être à l’origine d’une maladie grave chez l’Homme, l’échinococcose.

Echinococcus multilocularis : on rencontre ce parasite dans toute la moitié nord de la France et dans les pays d’Europe centrale et de l’Est

Echinococcus granulosus :on rencontre ce parasite plutôt dans le sud de la France et les pays d’Europe du Sud.

Des conseils saisonniers à partager

L’ESCCAP (European Scientific Counsel Companion Animal Parasites) est une association européenne dont l’objectif est d’émettre et de diffuser des recommandations pour le traitement et la prévention des principales parasitoses (internes et externes) des animaux de compagnie. Une dizaine d’experts en parasitologie vétérinaire la composent et l’animent. La branche française (ESCCAP France) est actuellement présidée par Michel Franc (ENV Toulouse). Elle propose, sur son site web, une série de recommandations, traduites et adaptées des recommandations européennes.

Les 35 recommandations actuellement disponibles concernent chiens, chats et lapins. Elles sont pour beaucoup associées à une période de l’année (« Pourquoi y a- t- il plus de puces en automne ? », « Le temps des aoûtats », « Vacances dans le sud : attention aux vers du coeur », etc…).

Demander la prescription d’un vermifuge adapté

Ici, le conseil de traiter le chien au retour de ses vacances cible les échinocoques, qui ont pu le contaminer sur le lieu de villégiature. Dans ce contexte, ou si l’animal vit dans une « région à risque », il est proposé de consulter son vétérinaire et de lui demander « de vous prescrire un vermifuge actif contre les échinocoques (attention, ils ne le sont pas tous) ».

Le renouvellement régulier du traitement, toutes les 4 à 6 semaines, est également encouragé lors de risque persistant (habitation en zone à risque, consommation de petits rongeurs ou d’abats de mouton).

Le caractère zoonotique du parasite, et les précautions à prendre pour éviter la contamination humaine, sont également évoqués.

Deux autres recommandations sur l’échinococcose font partie de la liste de l’ESCCAP : « Echinococcose : protégez-vous, vermifugez régulièrement votre chien », et  « Echinococcose : protégez votre chien et protégez votre famille ». Le propriétaire y est notamment informé des régions françaises les plus à risque : historiquement l’Est du pays et l’Auvergne, mais désormais aussi tout le Nord de la France, étendu jusqu’à la région parisienne et la Normandie.

Sources : Lefil du 06/09/2018 par Agnès Faessel

Cet article a été sélectionné pour vous par la Clinique La Renardière