Prévenir la transmission de Lyme

Retirer la tique dès que possible après sa fixation

  • Il y a du neuf sur la dynamique de transmission des Borrelia de la maladie de Lyme lors de piqûre par Ixodes ricinus, et cela provient d’une étude française, dont une des co-auteurs est chercheuse Inra à Oniris.
  • Les travaux ont été conduits sur des souris, et montrent que pour trois souches européennes (une de Borrelia burgdorferi sensu stricto, une de B. afzelii et une de B. bavariensis), la transmission à la souris est réalisée à 12 h de repas de sang.
  • Le tropisme d’organe des souches semble assez spécifique, mais paraît d’autant plus large que le repas de sang est long (s’étend à partir de 72 h).
  • Moyennant quoi, il faut enlever les tiques (nymphes ou adultes) aussi vite que possible après leur fixation

La règle voulant qu’il n’y ait pas de transmission de Borrelia dans les 24 h suivant la fixation d’une tique sur son hôte vertébré vient d’être mise à mal par les résultats d’une équipe française, composée de pastoriens et d’une chercheuse Inra à Oniris. Ces travaux ont été conduits sur des souris de laboratoire, en tant que modèle pour la transmission des bactéries impliquées dans la maladie de Lyme à l’Homme, mais leurs conclusions s’appliquent probablement aussi aux autres espèces mammifères.

Sources : Vincent Dedet – Fil 28.09.2018

Cet article a été sélectionné pour vous par la Clinique La Renardière