Les chiens détecteurs du cancer du sein « 100 % efficaces »

 

Pour la première fois en France, deux malinois, Thor et Nikios ont été formés à détecter le cancer du sein. Ils ont passé le premier test avec succès.

Cette nouvelle méthode pourrait révolutionner les méthodes de dépistage du cancer. Six premiers mois de tests ont révélé une « efficacité à 100% » du protocole Kdog visant à mettre au point une détection précoce des tumeurs cancéreuses par le seul odorat d’un chien, selon l’Institut Curie qui porte ce projet.

Les chiens sont dressés à « repérer les composés odorants » permettant de détecter un cancer sur une lingette qui aura été posée sur le sein. Le chien doit tester à l’aveugle quatre bocaux dans lesquels on a placé des compresses. Seul un récipient contient la lingette d’une malade. Les bocaux sont installés dans des sortes d’entonnoirs que le chien va renifler. En quelques secondes, le chien a trouvé. Après 6 mois d’essai et 130 femmes testées, 100 % de réussite.

Une étude clinique, qui associera quatre chiens se déroulera sur une période de trois ans entre 2018 et 2021 et s’appuiera sur une sélection de 1000 femmes. Il s’agit de prendre en compte un échantillon plus important pour valider la sensibilité du projet Kdog, selon l’Institut de recherche.

Il existe déjà des résultats pour la détection du cancer de la prostate où les chiens sont capables de détecter à 98 %.

Si les bons résultats se confirment lors de l’étude clinique il sera possible d’envisager d’aller vers d’autres localisations comme le cancer de l’ovaire.

Cet article a été rédigé pour vous par la Clinique La Renardière